Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À VENDRE

Publié le par ericpoirier

 

Eh oui, il faut vendre...

Vendre son âme. Pas cher.

Même Méphisto n'a même pas une Marguerite en échange, c'est vache... et c'est dire.

Vendre mes biens : je n'en ai pas ou peu.

Vendre ma force de travail, c'est ça : travailler plus, vendre plus, gagner plus :

N'HÉSITEZ PLUS : pour relancer l'économie, achetez-moi!!!...

Pas moi, mon travail... Par exemple :

des estampes?

des spectacles ?

 

Comment aller au théâtre sans sortir de chez soi ?

Une solution consiste à allumer son téléviseur, le home-theater, avec le son surround, écran 16/9. Et attendre qu’il y ait une émission consacrée à Melpomène ou Thalie (muses). Mais les acteurs sont loin, au fond de la boîte.

Une autre, comme un gentilhomme du Siècle des Lumières, est de faire construire le Théâtre dans son salon.

 

La solution consiste à faire venir un petit théâtre, bien sûr, un théâtricule, un théâtrinon, un théâtret. Un théâtre de table en quelque sorte.

 

Celui-ci tient sur une table normale, entre la poire et le fromage. Un vrai théâtre, quoique petit avec son rideau, ses coups (trois), ses projecteurs, ses petits acteurs de papier...

Le nombre de spectateurs qui, eux, ne sont pas forcément petits, dépend de la visibilité. Une cinquantaine est toutefois un maximum.

Ces spectacles sont garanti 100% made in papier.

 

en voici une liste :

 

"La Fille de Dracula, une histoire horrible mais vraie"

Tragicomédie de 40 mn. Un mythe au logis qui vous retournera les sangs.

 

"Fèdre"

Tragédie réduite à 13 mn, c'est moins long mais tous les morts y sont, en alexandrins...

 

"L'Estoire de Perceval..."

L'Aventure en 55 mn. Et le Graal au bout de la lance.

Cette vaste épopée initiatique écrite au Moyen-Âge par Crestïens de Poivre fera frémir petits et grands, pages et chevaliers, hommes et femmes. En effet, le très beau, très naïf et très preux Perceval, élevé par sa mère au sein de la Gaste Forest trouvera-t-il le Graal ? Il vaincra son ignorance en affrontant des chevaliers retors, des traîtres immondes, des Dames plus belles que toutes les étoiles, et pire encore...

Et méritera-t-il sa place à la droite d’Arthur, place réservée au meilleur Chevalier du Monde et des Alentours? Il remportera le tournoi de Blanc-Chastel, où l’on verra tomber dans la boue tant de preux.

Cette adaptation de ce roman initiatique et fondamental dans l’imaginaire de notre civilisation utilise la technique de l’ombre afin de symboliser la victoire de la lumière sur les forces obscures qui sommeillent de par le monde. Il s’agit vraiment là de narrer l’accession de cet adolescent qu’est Perceval en un adulte vaillant, responsable et sage. Si.

 

Note à l’attention des pédagogues :

Cette histoire édifiante montrera à chacun qu’il suffit juste d’un peu de détermination pour réussir... de la détermination, d’un haut lignage, d’or, d’armes et surtout d’un cheval...

 

Presse :

 

Éric Poirier pose son héros face à l'amour courtois et à la guerre. La réponse à ces deux défis est dans une geste à la Tex Avery dans laquelle les chevaliers perdent plus souvent qu'à leur tour et la vie et la face. Un leçon de vie burlesque

S.B.; La Marseilllaise janvier 2003

 

 

"Meurtres et demoiselles"

Encore une enquête de Cirrus Poivre. Les criminels doivent trembler. Peut-être.

 

"Zadig, l'ombre des Lumières"

  En venant voir « Zadig », vous verrez des mages, des princesses, des seigneurs, des brigands, des pêcheurs, c’est-à-dire l’humanité toute entière. En venant voir Zadig, vous visiterez Babylone, et son palais royal. Vous fuirez vers Memphis...
Comment Zadig perd et gagne l'amour... Comment il devient ministre puis fugitif... Comment il perd son honneur puis le retrouve, comment il remporte un tournoi.
Vous verrez tout cela à travers un théâtre d'ombres orientales.

 

"Les papiers du salon" composé de trois histoires :

« Folâtreries » de Jacques Prévert ; vaudeville rigolard, car on peut rire dans les salons;
« Pas de Tisane pour Amédée », de Cirrus Poivre ; un drame, car on peut pleurer dans les salons;
« Crève-Cœur » de Jehan Rictus, un cauchemar, car on entre pas toujours dans les salons.

 

Ces spectacles tiennent tous sur un espace de 4 m sur 2 m.

J'apporte le son et la lumière : il faut juste une prise de 16A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Jaillet 06/08/2010 15:47


Ca c'est du bon boulot ! Un bel outil ! Et je comprends les choses de l'amour désormais...
Blog à part, j'ai beaucoup rit des leçons de l'Ane docte.

A bientôt pour d'autres aventures alpines.

Père Ubu